[./ville.html]
[./lieux.html]
[./parc_masoala.html]
[./nosy_mangabe.html]
[./infos_conseils.html]
[./voyage.html]
[./hotels.html]
[./plan.html]
[./contact_liens.html]
[http://www.lmsoft.com/PowerByMindscapeFR]
[./maroantsetra.html]
[./baleine.html]
[./galerie0.html]
[./jungle.html]
[./peuple.html]
[http://fr.wikipedia.org/wiki/Baleine_%C3%A0_bosse]
[http://www.dinosoria.com/baleine-bosse.htm]
[http://www.iwcoffice.org]
[./baleine.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Baie d'Antongil, berceau de la baleine à bosse
                La baie d'Antongil est le berceau des baleineaux. Venues de l'Antarctique, les baleines font des milliers de kilomètres pour rejoindre la baie et mettre au monde leurs petits. Ces derniers vivront les premiers mois dans cette zone calme avant de retourner vers l'Antarctique. Cette attitude d'accompagnement est appelée "escorting" dans le sens où les mâles assistent toujours les mamans baleines ainsi que les baleineaux jusqu'à ce que ces derniers deviennent autonomes.

                                Chaque année, de juillet à septembre, les baleines rejoignent les eaux chaudes bordant le nord-est de Madagascar où elles passent les mois d'hiver à se reproduire et à mettre bas. La gestation dure environ 11 mois. Si une baleine adulte pèse une quarantaine de tonnes, un baleineau est aux environs de 4 tonnes.

                La tribu Betsimisaraka voue un culte aux baleines baptisées Zanaharibe (nom donné à Dieu). Les baleines sont sacrées et la population les chasse seulement lorsque les récoltes s'avèrent pauvres. Grâce au respect de ce rite, la baie constitue un havre de paix pour les baleines à bosse. Leur population se renouvelle progressivement depuis que l'ouest de l'Océan Indien a été consacré sanctuaire international pour les baleines en 1979.

                Pays des mégaptères, Maroantsetra ne saurait laisser passer sous silence cette période de migration très attendue. De ce fait, l'Angap (Agence Nationale pour la Gestion des Aires Protégées) en collaboration avec la WCS (Wildlife Conservation Society) et le GOTMM (Groupement des Opérateurs Touristiques de Maroantsetra Masoala) organise chaque année, des manifestations visant essentiellement à promouvoir l'écotourisme et à développer un intérêt à leur protection chez la population locale.

                Les observateurs s'émerveillent devant un spectacle fascinant et inédit: sauts, frappes de la nageoire, de la queue, courses poursuites, joutes sonores...qui imprègnent à jamais les mémoires...
            Une loi sur l'observation des baleines a été décrétée par l'état malgache. Les sorties d'observation de baleines doivent se faire en compagnie de guides qualifiés...




                L'approche doit être respectueuse et sécurisée.
by Laura Travels